top of page

Q&R : Est-ce que le corps est le royaume de Dieu ?

Updated: Dec 19, 2022

Quelqu’un disait que le mot « corps » dans le NT n’est jamais utilisé ayant le sens « royaume de Dieu. » Vrai ou faux ?

Le champ sémantique pour σῶμα, « corps », comprend l’usage du sens physique de l’individu (Mat 5:29; 6:22,23,25; 10:28 ; Rom 1:24 ; 4:19 ; 6:12 ; 7:4 ; 8:10, 11, 13; 12:1 ; 1 Cor 5 :3 ; 6 :13,15), des planètes (1 Cor 15 :40-41), l’usage du groupe social, notamment à base de Jésus qui spiritualise son propre corps (Jn 6:51-56 en utilisant le mot σάρξ), qui est donné en sacrifice pour que ceux qui croient en lui puissent avoir la vie éternelle. Si nous mangeons son corps à base d’une πίστις (foi) véritable, nous avons la vie éternelle (Jn 6:51-56). Ceci fait référence à la Sainte-Cène et le fait que nous plaçons notre espoir de salut dans le fait historique que Jésus soit physiquement mort pour nous. Jésus utilise le corps dans ce sens d’une manière métaphorique. Dans l’Église catholique romaine et l’Église anglicane, les hosties se transforment en corps de Christ physiquement lors de l’eucharistie. Ceci s’appelle la transsubstantiation. Pourtant Jésus a parlé à ses disciples dans un sens métaphorique. Paul le confirme dans le sens qu’il explique à l’Église de Corinthe que la Sainte-Cène est célébré en mémoire de la mort de Jésus et que le pain est pris en mémoire de son œuvre salvifique à la croix (1 Cor 11:24). L’Église est appelée « le corps de Christ » (Rom 12:4,5; 1 Cor 6:15; 12:12-13); à base de notre identification avec Jésus qui est mort pour nous afin que nous puissions avoir la vie éternelle. Avec notre confiance placée en lui et notre identification avec lui, nous entrons en Christ par le Saint-Esprit et Christ est en nous (1 Cor 12 :13). Nous devenons le temple du Saint-Esprit, qui habite en nous et ceci en tant qu’individu (1 Cor 6:19) et en tant que groupe (1 Cor 3:16). Jésus continue son œuvre sur terre par le Saint-Esprit et par l’Église (Actes 1 :5-8) comme son corps. Seulement ceux qui sont en Christ sont membres de son corps et ont la vie éternelle. Le corps de Christ universel devient visible physiquement en tant qu’Église locale (1 Cor 1 :2 ; 1 Thess 1 :1). Chaque membre du corps de Christ fonctionne en tant qu’individu et en tant que membre du corps de Christ au niveau social. Celui qui est coupé du corps de Christ est coupé de la vie éternelle. Celui qui est excommuniqué de l’Église locale est donné au domaine de Satan (1 Cor 5 :5) et donc se retrouve à l’extérieur du royaume de Dieu alors que ceci ne veut pas encore nécessairement dire que cette personne est réellement en dehors du royaume de Dieu. Ceci dépend de la question si la décision de l’exclure était suite à la bonne compréhension de l’état spirituel réel de la personne exclue. Il se peut que la personne soit habitant du royaume de Dieu alors que Église l’exclue. A l’inverse, l’Église peut être composée de personnes qui sont réellement habitants du royaume de Dieu et d’autres non ou exclusivement des personnes qui ne sont pas habitants du royaume de Dieu. L’Église véritable, composées de Juifs et de non-Juifs, est le royaume de Dieu (Rom 14 :17). L’Église est le corps de Christ, Christ est le royaume de Dieu, donc le corps de Christ est le royaume de Dieu. Là où Jésus est, le royaume est (Marc 1 :15 ; 9 :1 ; 12 :34). Le mot « corps » dans ce sens est utilisé pour faire référence au royaume de Dieu.

12 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page